Test Bayonetta PS3

12/06/2009 03:11:00 PM by Mima


L'histoire :
Bayonetta est une sorcière de l'Umbra, ça, elle le sait bien, par contre, elle ignore tout de son passé. Elle s'est réveillée un jour au fin fond d'un lac sans le moindre souvenir. Les sages de Lumen et les sorcières de l'Umbra se sont longtemps affrontés laissant le chaos après leur bataille. Il semble qu'elle ai eu un rôle majeur dans ce pan de l'histoire et elle va tenter de retrouver les traces de son passé entre deux flopées d'anges bien décidés à la tuer.



Le jeu :
Le jeu est un digne héritier de Devil May Cry , un beat them all nerveux et musclé. Notre héroïne dispose de tout un panel de pouvoirs lui permettant d'affronter les anges qu'elle croise sur son chemin. Ces pouvoirs lui seront bien utiles pour affronter les boss démesurés que les sages de Lumen lui présenteront. Le jeu est agrémenté de missions chronométrées, de QTE , de trésors cachés et d'améliorations à acheter chez Rodin, patron du bar The gates of Hell.



Les graphismes :
L'univers sombre de Bayonetta est impressionnant mais il est surtout rempli de clins d'oeil. Cela va de la monnaie du jeu représenté par les anneaux de Sonic au simple son du menu venant de Devil May cry. Dommage que ce portage PS3 soit inférieur car la démo sur Xbox360 m'avait fait meilleur effet.



Le gameplay :
Coté difficulté, ils  ne rigolent pas chez Platinum game. Dès le mode normal, le défi est au rendez-vous. Bien plus difficile qu'un DMC, l'agilité de Bayonetta sera bien utile. Inutile de foncer tête baissée en martelant les boutons, ça ne marcheras pas. Vous devrez esquiver et jouer sur le timing pour prendre le dessus. Un esquive bien placée ralentira le temps et vous permettra de fracasser les anges plus facilement. L'arsenal de Bayonetta est varié et insolite : fusils à pompe (à strass), katana, patin à glace (oui oui vous avez bien lu), griffes , sans compter les armes de ses ennemis qu'elle peux récupérer. Je note toutefois un fossé béant entre le mode facile et normal qui passe du trop facile à l'arrachage de cheveux.



Durée de vie :
Du fait de sa difficulté élevée, je ne doute pas qu'il vous fera passer pas mal d'heures de fun. Personnellement, je l'ai terminé une première fois en facile afin de réunir toutes les techniques de la demoiselle et mieux appréhender le mode normal. Et même terminé une première fois, il se rejoue avec délectation.



Conclusion :
Je ne vous cache pas que ce jeu a été un coup de cœur dès l'instant où je l'ai testé au festival du jeu vidéo (On me reconnaissait sur le stand Sega à force de squatter :p). Si vous trouviez que Dante en faisait trop , passez votre chemin : Bayonetta est encore pire. Même les personnages secondaires sont attachants comme Cereza, une Bayonetta miniature version kawaï, ou encore Luka, moitié lover moitié gaffeur.

Ma note : 19/20 avec mention "coup de cœur" <3



Bonus: quelques clins d'oeil du jeu qui m'ont bien fait sourire , à vous de trouver d'où ils viennent.
Rodin : "I will not put a chainsaw on your arm"
Rodin : " What do you buying ?"
Luka : "Claire, Trish, Sylvia and Ammy"
Bayonetta : "Dancing a gogo !"

Posté dans , | 8 commentaires

8 commentaires:

maspalio a dit… @ 6 décembre 2009 à 19:12

j'attends ce titre avec ma grande impatience mais sur 360 pour ma part .
Vivement un DMC5 , la tache sera ardue pour Capcom de faire mieux que ce titre !

Phantom Lord a dit… @ 7 décembre 2009 à 10:21

Bon test ^^
Perso je l'achète dés sa sorti FR, même si je trouve sa tête bizarre par rapport a son corps ^^

Jukurpa a dit… @ 7 décembre 2009 à 12:56

Bave... -_-' Et les gros sorts bourrin qui font qu'elle se déshabille, c'est ardu à placer niveau gameplay ou ça passe tout seul?

Mima a dit… @ 7 décembre 2009 à 14:31

@Maspalio : Je me demande si il y aura vraiment un DMC 5.
@Phantom lord : Oui elle a un corps immense ou une tout petite tête, au choix.
@Jukurpa : Ça dépend lesquels car il y a deux type d'attaques chevelues . Celle avec un poing/pied géant sont plus ou moins simples à caser selon le mode de difficulté car ce sont des finish de combo. Quand aux invocations (comme le piaf ou le dragon ), ce sont les Apothéoses ou Climax en anglais. Elles apparaissent à la fin ou en cours de combat avec un boss : il faut juste appuyer sur la bonne combinaison de touche au bon moment (c'est indiqué à l'écran).

Gohanblog a dit… @ 8 décembre 2009 à 19:12

Je pense me prendre la version collector de Bayonetta, ce jeux m'attire trop ( et elle aussi héhé )

Et tout comme @Maspalio j'attends un DMC 5 ! :D

Aleks a dit… @ 9 décembre 2009 à 12:35

A la base ce jeu ne me disait vraiment rien du tout mais à lire toutes les bonnes critiques qui le concernent, je suis vraiment en train de changer d'avis. Merci pour ce chouette test en tous cas ;)

Mima a dit… @ 9 décembre 2009 à 21:40

@gohanblog : Je ne pouvais plus attendre mais vu que j'ai pris le artbook,le bonus de préco "Rodin's selection" et que je songe de plus en plus à prendre l'OST entière. La collector n'a plus beaucoup d'intérêt pour moi sauf peut-être la Climax edition : j'hésite ><
@Aleks : Si tu n'es pas sure d'aimer, la démo est dispo sur le Live et sur le PSN.

chandleyr a dit… @ 13 décembre 2009 à 16:35

Le jeu me fait envie mais je connais mon pietre niveau dans le domaine et je connais surtout ma non patience absolue. L'ensemble mis bout a bout risquerait d'aboutir a une ps3 encastré dans le mur... ce qui serait ne nous le cachons pas un très mauvais choix. T'as l'air d'avoir bien craqué mine de rien :)

Enregistrer un commentaire